Oh, bien sûr on a l'habitude des réflexions et comportements sexistes dans la rue, les lieux publics, les manuels scolaires, à l'Assemblée Nationale... un vieux réflexe "gaulois" auquel vient de céder le très sérieux organe de l'intelligentsia bien pensante et consensuelle, à savoir "Le Monde". Ce quotidien modèle a titré en une "Berlusconi condammné par les femmes", titre suivi d'un article précisant que les juges qui ont condamné Silvio Berlusconi sont trois femmes et qu'elles ont alourdi la peine réclamée par une autre femme, procureur de son état. Ainsi, il s'agirait d'un réglement de compte féministe à l'égard d'un vieux mâle blessé, victime de la vindicte des femmes. C'est sans aucun doute un des axes de sa défense à venir dans le procès en appel...

Est-il besoin de rappeler qu'un juge, quel qu'il soit, rend la justice au nom des hommes et des femmes de son pays? Les juges de sexe féminin ne seraient-ils pas de vrais juges???

Mireille Ausécache