La campagne électorale récente a été une illustration magistrale de la façon dont les médias traitent les différents partis politiques et surtout elle a mis l'accent sur la véritable promotion médiatique dont a bénéficié le FN à longueur d'antennes nationales ou privées. Le discours du FN semble "porteur" comme on dit dans ces milieux-là et est susceptible de faire monter l'audimat et les recettes publicitaires du même coup. La " banalisation" du FN doit beaucoup à ce martelage des esprits et cette surreprésentation de l'extrême-droite, notamment sur FranceTV, a été dénoncée par les syndicats de techniciens, réalisateurs et journalistes de la CGT.

Dernière manifestation de cette "attention" portée par notre service public de télévision à l'égard de Madame Le Pen: une distribution sur mesure, répondant aux exigences du FN, pour le "débat contradictoire" (!) de l'émission Des paroles et des actes, qui lui a permis, faute de contradicteur à sa mesure, d'exploiter avec habileté les failles du programme et de faire son show en ridiculisant les intervenants et les journalistes, en véritable rédactrice en chef de l'émission!  Le Pen sur France Télévisions c'est maintenant où elle veut, quand elle veut, comme elle veut?

temps de paroleMireille Ausécache

les